CESNUR - Centro Studi sulle Nuove Religioni diretto da Massimo Introvigne
www.cesnur.org

The 2020 CESNUR Conference

Co-organized by:
Center for Studies on New Religions (CESNUR) 
Centre de Ressources et d’Observation de l’Innovation Religieuse (Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval, Québec City, Québec, Canada)
International Society for the Study of New Religions (ISSNR)

RELIGIOUS PLURALISM IN A ERA OF GLOBALIZATION


Université Laval
Québec City (Québec, Canada)
June 18–20, 2020

CALL FOR PAPERS

CESNUR 2020 will be organized at Université Laval in Québec City. Participants to the conference are expected to arrive in Québec on June 17. Sessions will be on June 18, 19 and 20. A field trip on June 20 will explore the religious traditions of the Hurons-Wendats, a large First Nation Iroquoian-speaking population.

We welcome papers on this year’s theme: “Religious Pluralism in an Era of Globalization.” More specifically we welcome sessions and papers that examine perceptions and practices related to globalization, localization, and “glocalization,” as well as orthodoxy, tradition, and innovation in religious movements. In addition, we welcome specific discussions  of religious pluralism and new religious movements in Canada, although we plan to organize sessions on other countries and continents as well. We would also like to discuss new movements within mainline traditions, and the relations between esotericism, religion, globalization, orthodoxy, and innovation, as well as the multiple meanings of “tradition/s” in an age of globalization. We will accept papers and sessions both in English and French.

Papers and session proposals should be submitted by E-mail before the close of business of Monday, January 13, 2020 to cesnur_to@virgilio.it, accompanied by an abstract of no more than 300 words and a CV of no more than 200 words. PhD students should attach a letter of support from their advisor.

 

 

Le congrès du CESNUR 2020
Organisé en collaboration avec les organismes suivants :
le Center for Studies on New Religions (CESNUR),
le Centre de Ressources et d’Observation de l’Innovation Religieuse (Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval, Ville de Québec, Québec, Canada),
et l’International Society for the Study of New Religions (ISSNR).

LE PLURALISME RELIGIEUX À L'ÈRE DE LA MONDIALISATION

Université Laval
Québec (Québec, Canada)
18-20 juin 2020

APPEL À CONTRIBUTIONS

Le congrès du CESNUR 2020 se tiendra dans la ville de Québec, à l’Université Laval. Il est suggéré aux participants d’arriver à Québec dans la journée du 17 juin. Les sessions auront lieu les 18, 19 et 20 juin. Le 20 juin en après-midi, une visite permettra à tous de découvrir les traditions religieuses des Hurons-Wendats, une première nation amérindienne de famille linguistique iroquoienne.

Nous invitons les participants à proposer des communications sur le thème retenu qui, cette année, sera : « Le pluralisme religieux à l’ère de la mondialisation ». Nous accepterons plus particulièrement des sessions et des communications examinant les perceptions et les pratiques liées à la mondialisation, la localisation et la « glocalisation », aussi bien que sur l’orthodoxie, la tradition et l’innovation dans les mouvements religieux. De plus, nous privilégierons les études portant spécifiquement sur le pluralisme religieux et les nouveaux mouvements religieux au Canada, même si nous prévoyons organiser aussi des sessions sur d’autres pays et continents. Nous aimerions également discuter des nouveaux mouvements au sein des grandes traditions et des relations entre l’ésotérisme, la religion, la mondialisation, l’orthodoxie et l’innovation, ainsi que des multiples significations du terme « tradition/s » à l’ère de la mondialisation. Nous acceptons les communications et les sessions en anglais et en français.

Les propositions de communications et de sessions doivent être envoyées par courrier électronique avant la fermeture des bureaux le lundi 13 janvier 2020 à l’adresse cesnur_to@virgilio.it. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’un maximum de 300 mots et d’un CV d’un maximum de 200 mots. Les étudiants au doctorat doivent joindre une lettre de soutien de la part de leur directeur.